Michael Bechler

1 décembre 2023

La mauvaise foi c’est comme la mauvaise haleine, on arrive pas à la masquer indéfiniment…

👻 Je crois qu’avec le « Ghosting » c’est le truc qui m’horripile le plus. Que ce soit dans les échanges, dans les débats et, désormais de manière généralisée, sur les réseaux sociaux. J’en discutais encore dernièrement avec un honorable patron d’une très belle PME, qui me disait être parfois nostalgique du temps où l’honneur et le fait de « donner sa parole » avait une valeur suprême, même au-dessus d’un quelconque contrat.

🤫 Etant du genre à ne pas réussir à fermer ma g… aussi souvent que je le devrais, j’ai parfois le sentiment que la « façade » est devenue aujourd’hui la règle absolue. Le “paraître” au-dessus du “savoir-être”.

🗄️ En fouillant dans mes archives je suis retombé sur une petite pépite recensant toutes les formes de mauvaises foi.

Je vous partage donc cette trouvaille en vous citant la première forme de mauvaise foi: La généralisation abusive

Méthode : prendre un échantillon trop petit et en tirer une conclusion générale.
Exemples :
🍌 Mon voisin est un imbécile moustachu, donc tous les moustachus sont des imbéciles.
🥠 Les Chinois sont vachement sympas. J’en connais deux, ils sont trop cools.
Donald Trump est anti-mexicain, comme tous les habitants des États-Unis.

Exemples aggravés (menant au racisme ordinaire) :
Le Chinois est vachement sympa. Le Juif est roublard. L’Arabe est voleur. Le Picard est pédophile.

PS: Ce post n’est en aucun cas une réaction à un quelconque échange récent… allez pas vous vexer inutilement si vous vous sentez visés…

Je vous mets le lien du “Petit recueil de 25 moisissures argumentatives pour concours de mauvaise foi” ci-dessous:

Petit recueil de 25 moisissures argumentatives pour concours de mauvaise foi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *