Michael Bechler

2 novembre 2023

Il y a des rencontres inespérées et des rendez-vous manqués.

Il y a 4 ans, j’étais encore en plein dans le projet Soul.City. Un projet très stimulant mais laborieux à trouver son modèle. Et c’est là qu’on apprend que le titre du nouvel album de Garou va s’appeler Soul City. Mon sang ne fait qu’un tour !

L’occasion est trop belle !
Pour lancer sa promo, Garou passe dans « en direct de l’univers », une des plus grosses émissions diffusée à la tv québécoise… et devine quoi ? Je réussi à me faire inviter à l’émission !
Non ?! Si !

L’émission se termine, mais impossible de croiser l’artiste. Je peux pas me contenter de ça, pas si près du but ! Je tente le tout pour le tout, je m’approche de la garde rapprochée du chanteur et je leur explique le caractère improbable de ma requête, le gars est sympa, et me donne l’autorisation d’aller dans l’espace VIP, l’endroit du cocktail ultra select où une petite vingtaine de personnes sont invitées.

Arrivé à ce stade, tu te dis que toutes les planètes sont alignées, que tu vas pouvoir tenter un truc.

Garou est ce genre de gars sympa qui est facile à aborder, et son enthousiasme très nord américain rend l’échange très excitant. Quand je lui raconte l’histoire de ma startup qui porte le même nom que son album, il est à la fois étonné et amusé. Il finit par me mettre dans les pattes de son manager et s’en va, non sans m’accorder la fameuse photo.

T’imagine le nombre de probabilités qu’un artiste de cette envergure, donne le nom de ta startup à son nouvel album ? Que tu habites dans la ville où il passe pour lancer sa promo, que tu réussisse à te faire inviter à son émission, et que, malgré les obstacles tu réussisses à te poser devant lui et lui pitcher ton truc ? 1 chance sur quoi ?

Et alors ? Ça a donné quoi ?

Que dalle… j’ai relancé le manager de nombreuses fois, proposé des concepts de collaboration, retourné toutes les pierres d’opportunité possible. Rien n’y a fait.

La leçon de cette anecdote ? Parfois, t’as beau cocher toutes les cases, quand ça veut pas, ça veut pas. Mais prends toujours plaisir à le vivre, au pire ça fera une belle anecdote à raconter, qui fera partie des jalons de ton parcours, et puis, sur un coup de chance, on sait jamais, ça peut déclencher des opportunités inespérées !

Ce soir-là, ça n’a été qu’un jalon agréable de plus, qui n’en aura pas été désagréable.

Bon au final, pour rentabiliser la soirée, si ça intéresse quelqu’un j’ai le téléphone direct du manager à Garou 😉

PS non, tu ne le trouveras pas en 1er commentaire 😉

hashtag#garou hashtag#endirectdelunivers hashtag#anecdote hashtag#soulcity

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *