admin
13/09/2009

Je tweet aussi bien que vous et je vous merde !

C’est l’article paru sur LeMonde.fr « La course aux « followers » tweeté par @PierreTran qui me pousse à écrire ce billet d’humeur (ça me démangeait depuis un moment… je l’avoue). 

Je fais parti de ces petits twittos: j’approche mes 1000 tweets auprès de 300 followers obtenus « à la force du poignet » comme on dit 😉 Je follow pas mal de monde et je passe beaucoup de temps à les lire. Je défollow aussi de temps en temps quand on pollue trop ma timeline (les automatismes… ça m’énerve quand s’est pas réfléchi) ; bref une activité Twitter relativement normale. J’observe beaucoup les tendances, c’est un peu mon métier et j’essaie d’identifier les moyens de communication que la Toile nous met à disposition. Le plus dur reste d’extraire de tout ce bruit la substantifique moelle. 

 

Mais là n’est pas le sujet… le sujet c’est la course aux followers. Qui tweet les choses les plus intéressantes ? J’ai arrêté de me fier au nombre de followers d’un compte pour le suivre… même si je ne lui donne pas beaucoup de temps (quelques jours suffisent pour identifier les intentions d’un Twittos). C’est vrai qu’il est gratifiant de voir un « gros » vous follower soudainement, après un tweet dont vous êtes fier (ou pas 😉 C’est néanmoins un travail de longue haleine, avec des moments de ras-le-bol: Ca vous est déjà arrivé de tweeter un article super intéressant, que vous avez déniché après plusieurs heures de recherches sur un sujet, au détour d’un flux rss, et de ne voir personne le RT ? Pire, quelqu’un qui vous suit, et qui à pas mal de followers, que vous RT souvent, mais qui ne prend même pas la peine de vous citer, quelques minutes plus tard, balançant comme par miracle, le même article que vous !?

 

Bref… la course aux followers. J’ai un peu fait le tour des services qui proposent de vous rapatrier plein de followers, j’ai même testé leur efficacité sur un autre compte « poubelle » pour ne pas polluer mes respectés lecteurs. Résultats très mitigés, je préfère la méthode normale… le travail ! 

 

Il y a néanmoins 2 autres méthodes qui semblent marcher en ce moment: le concours et promettre de montrer une partie de son anatomie 😉 Bon, je vous arrête tout de suite, personnellement, je ne me sens pas prêt pour la deuxième solution … je me suis donc penché sur la première: le concours… 

 

Il y a pas mal de concours sur Twitter pour gagner des bannières sur un blog, des privilèges quelconques, des codes promos ou des  bêtatest… mais il y a aussi des vrais concours, avec des lots incroyables; le dernier en date que j’ai observé c’est celui de mes confrères de Kiubi: près de 9000 € de gains en Macbook et iPods, respect ! C’est sûr, que sur ce coup-là , les petits blogueurs (même les gros d’ailleurs) ne vont pas s’y frotter… qui ne serait pas prêt à se fourvoyer un peu pour suivre et RT une info lui offrant l’opportunité de gagner un Macbook ? J’en connais plus d’un (suivez mon regard 😉 Là aussi, j’observe…et inévitablement le compte de Kiubi a explosé: plus de 500 followers ont succombés aux sirènes kiubistes… 

 

Mais en creusant un peu, on observe qu’une grosse majorité sont les petits twittos dont parle LeMonde, il y en a même un paquet qui n’ont a priori créés leurs comptes que pour participer au concours ! Alors quel intérêt ? Le vrai intérêt d’une communauté qu’on se créé, n’est-il pas de pouvoir compter sur ses membres désintéressés ? Des hommes et des femmes qui ont fait le choix de suivre vos gazouillis et de les répéter s’ils en ont envie ou trouvent votre info judicieuse. Non ? 

 

Ok, est-ce rentable ? Je n’en sais rien, l’avenir nous le dira… mais si c’était aussi simple, tout le monde le ferait, j’espère juste que Twitter ne deviendra pas un énième lieu de spam, rendant encore plus difficile qu’aujourd’hui la quête d’informations temps réel pertinentes. 

 

Donc, voilà ma Twilosophie: ne followez mon compte @michaelbechler que quelques jours (allez une semaine) et jugez si ce qui y passe vous intéresse vraiment; je ferais de même avec tout ceux qui me followerons (sauf les « bots et les putes russes » comme dirait @capitaineweb 😉 Voilà mes préconisations, sans prétentions… et soyez patients ! N’en déplaisent aux journalistes qui ne follow que les « gros comptes » … ils passent à côté de petites pépites !

 

Réagissez dans les commentaires !

Source: SYSTADMIN

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *